barrerougelongue

logo la Vulg

… au ser­vice de vos
pro­jets
barrerouge

  • IMG_5396_k.jpg
  • ensilage_de_maïs.jpg
  • EXPO_Bulle.jpg
  • IMG_6186.jpg
  • IMG_5567.jpg
  • DSC_0306.jpg
  • CIMG0047.jpg
  • 20160310_112152.jpg
  • _MOS8502.jpg
  • marche_concours_C4_MCB_0833.jpg
  • FB_Höhi_Ueberstorf__02_05_2011_-_7_-__BH.jpg
  • DSC_2814.jpg
  • _MOS8355.jpg
  • IMG_6194.jpg
  • IMG_6684.jpg
  • 2015_05_18_Rechthalten_Hubert_Jenny_03.jpg

Man­age­ment d’arrosage efficient

Des étés de plus en plus longs et secs néces­si­tent une irri­ga­tion plus intel­li­gente et effi­cace des cultures.

Afin d’aider les agricul­teurs et les syn­di­cats d’arrosages à gérer les ressources en eau, le pro­jet Agrolora a été lancé par Grangeneuve avec le sou­tien de la Haute école spé­cial­isée bernoise pour la tech­nolo­gie et l’informatique, Bienne. L’accent est mis sur un sys­tème ouvert, mod­u­laire, avec sou­veraineté des don­nées et valeur ajoutée pour les entreprises.

Agrolora est une plate-​forme en ligne à laque­lle un nom­bre illim­ité de cap­teurs et d’actionneurs de dif­férents fab­ri­cants peu­vent être con­nec­tés. Avec des droits d’accès indi­vidu­els une seul exploita­tion, un ou plusieurs syn­di­cats d’arrosage peut être représenté. Dans le cas idéal, ça peut inclure la quan­tité de l’eau pom­pée aux puits, la demande en eau cal­culée par un bilan ou par des cap­teurs dans le sol. La plate-​forme per­met égale­ment d’intégrer des infor­ma­tions sup­plé­men­taires, telles qu’un bul­letin météorologique local.

Toutes les don­nées col­lec­tées sont regroupées et affichées en fonc­tion de l’installation et de la cul­ture de l’utilisateur. De cette façon, celui-​ci peut pren­dre des déci­sions ciblées en se bas­ant sur ces infor­ma­tions. Il est égale­ment pos­si­ble d’utiliser la plate-​forme pour con­trôler des actions telles que l’ouverture et la fer­me­ture d’une vanne d’eau. L’utilisateur n’a besoin que d’une con­nex­ion Internet.

Dans le cadre d’un pro­jet pilote à Grangeneuve, divers dis­posi­tifs tels que des cap­teurs d’humidité du sol, des comp­teurs d’eau, des sta­tions météorologiques et des vannes d’eau ont été inté­grés à la plate-​forme.

Les pre­miers résul­tats sont disponibles: le con­trôle des élec­trovannes a déjà été effec­tué dans un pre­mier test. Des antennes sup­plé­men­taires doivent être instal­lées pour la mise en oeu­vre dans les exploita­tions agri­coles du See­land. L’Association des pro­duc­teurs de légumes des can­tons de Berne et de Fri­bourg (GVBF) par­ticipe au finance­ment. Les sociétés d’irrigation du See­land man­i­fes­tent leur intérêt de met­tre en oeu­vre la méthodologie.

Nico­las Lin­der & Lutz Collet

Mots-​clés: pro­duc­tion végétal/​Pflanzenbau, arrosage

Imprimer E-​mail