barrerougelongue

logo la Vulg

… au ser­vice de vos
pro­jets
barrerouge

  • IMG_6186.jpg
  • IMG_5567.jpg
  • 20160310_112152.jpg
  • DSC_0306.jpg
  • EXPO_Bulle.jpg
  • ensilage_de_maïs.jpg
  • IMG_5396_k.jpg
  • CIMG0047.jpg
  • marche_concours_C4_MCB_0833.jpg
  • IMG_6194.jpg
  • DSC_2814.jpg
  • _MOS8355.jpg
  • 2015_05_18_Rechthalten_Hubert_Jenny_03.jpg
  • IMG_6684.jpg
  • FB_Höhi_Ueberstorf__02_05_2011_-_7_-__BH.jpg
  • _MOS8502.jpg

Payer une pen­sion avec un salaire d’apprenti ?

De nom­breux jeunes adultes en appren­tis­sage habitent tou­jours à « l’Hôtel maman ». Devraient-​ils par­ticiper aux dépenses courantes ?

Les appren­tis agri­coles reçoivent sou­vent un salaire en espèces inférieur, car l’employeur déduit un mon­tant pour l’hébergement et la nour­ri­t­ure. Lorsque le jeune n’habite pas l’exploitation for­ma­trice, il reçoit le salaire inté­gral comme tous les appren­tis habi­tant chez leurs par­ents. Les coûts d’hébergement et de nour­ri­t­ure sont alors pris en charge par les par­ents. Est-​ce que les jeunes devraient par­ticiper à ces dépenses courantes ?

Selon le Code civil, art 323 al. 1, le salaire d’un apprenti lui appar­tient en pro­pre. Mais la lég­is­la­tion pré­cise aussi que ses par­ents sont en droit d’exiger une con­tri­bu­tion équitable s’il vit encore chez eux. Une con­tri­bu­tion équitable sig­ni­fie qu’il faut tenir compte du mon­tant du salaire ainsi que des dépenses de l’apprenti (frais de trans­port, vête­ments, matériel sco­laire, assurance-​maladie, etc.). La sit­u­a­tion finan­cière des par­ents joue égale­ment un rôle. Afin d’être clair dès le début, un bud­get détaillé devrait être défini con­join­te­ment avec les par­ents, ten­ant compte de com­bien d’argent dis­pose le jeune et quelles dépenses il est appelé à assumer lui-​même.

Nom­breux sont les par­ents qui hési­tent à par­ler de pen­sion avec leurs enfants. Surtout s’il y a des frères et soeurs en for­ma­tion supérieure qui ne peu­vent pas con­tribuer finan­cière­ment à leur pen­sion, parce qu’ils ne reçoivent pas de salaire. Dans ce cas, une com­pen­sa­tion ultérieure ou des travaux sup­plé­men­taires dans le ménage pour­raient être envis­agés. En effet, pour des raisons péd­a­gogiques, il est recom­mandé de deman­der une con­tri­bu­tion finan­cière ou une par­tic­i­pa­tion d’aide aux tâches ménagères. Le linge pro­pre et un réfrigéra­teur rem­pli ne tombent pas du ciel !

Vous trou­verez des infor­ma­tions con­cer­nant les bases de cal­cul ainsi que des recom­man­da­tions sous www​.bud​get​ber​atung​.ch ou con­tactez Eva Flück­iger au 026 305 58 51.

Eva Flück­iger

Source de l’image : cadeau​-mae​stro​.com

Mots-​clés: loi, apprenti con­tri­bu­tion héberge­ment,

Imprimer E-​mail